Diaporama

  • b1
  • b2

Agenda

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


LE PATRIMOINE

 

L'Église du XIIème Siècle

Dédiée aux martyrs laïcs Saint Julien et Saint Basillisse, l'église de Fontcouverte remplace un église carolingienne sise plus près des remparts. C'est là qu'eut lieu en 911, un concile provincial convoqué par l'Archevêque de Narbonne. De style ogival, l'église actuelle à nef unique a été plusieurs fois transformée. Une première fois en 1460 avec une nef plus large, de style gothique. La toiture était probablement couverte de Lauzes qui ont été ensuite remplacées par des tuiles plus légères. Puis en 1767, elle fut inversée, avec une nouvelle travée formant un transept avec deux chapelles latérales. On peut y voir la chaire où prêcha St Régis en 1631, la belle cuve en pierre godronnée où il fut baptisé et son confessionnal. Plusieurs tableaux ornent les murs dont un Christ en croix (XIIème siècle) entouré de Saint Jean et de trois Marie.

ÉGLISE DE SAINT RÉGIS (Copier)

Le Château

Demeure seigneuriale face à l'Église, il se remarque par une grande façade accostée de deux avant-corps et d'une jolie tourelle d'angle bâtie sur trompe. Les constructions visibles du XVIème siècle pourraient marquer les transformations commandées par la famille de Régis. Dans une aile du château, une salle transformée en chapelle richement décorée constitue "le berceau", la chambre natale de Saint François Régis.

 

Les Fontaines 

Le territoire de Fontcouverte est jonché de sources à qui il doit son installation. Les Anciens evoquent, une nappe phéatique car lorsque Fontcalel était asséchée, les puits de l'époque donnaient encore de l'eau et se remplissaient quotidiennement.

La fontaine couverte 

Elle a donné son nom au village (Fontcouverta). Elle se trouve en sortie du village en allant en direction de Moux. LA FONTAINE COUVERTE

 

 

 

 

 

 

 

 

La source de fontcalel 

Les environs étant peuplés de sources, on suppose que leur origines sont communes. Dans la colline du Rossignol, au sud, il y aurait une faille d'où surgirait, l'Estagnol, Fontcaleret et Fontcalel. Elle descendrait de la haute vallée de l'Aude, dans un escarpement rocheux. Malgré de nombreuses expertises, pour l'heure le mystère perdure.

D'un point de vue toponymique, l'origine du nom "Fontcalel" semble provenir de la forme particuière du bassin qui rappelle celle de l'antique lampe à trois becs de l'Occitanie appelée "le calel". Certains pensent plutôt à la décomposition du toponyme "Font dal uelh" : la fontaine de l'oeil, évoquant le trou d'où sortent les eaux.

Elle a longtemps alimenté le village, puis seulement les jardins potagers et la piscine municipale en aval.

Avant 1924, alors qu'elle n'était qu'un puits bâti en pierres, elle fut amenagée sous la municipalité Sempé On constuisit un bassin en béton et les banquettes furent érigées pour le repos des promeneurs

Près d'un siècle plus tard, cet endroit est toujours aussi agréable, il fait bon s'y promener et s'y rafraichir à l'ombre des ormes et les platanes. L'eau de la source est à 18° hiver comme été.

 

FONTCALEL FONTAINE (Copier)

La Fontaine de la Place

Sur la Place de la Révolution, la fontaine construite à la fin de XIXème siècle est parée d'une colonne de 4.40 mètres de haut. Elle fait trôner une statue en fonte représentant une femme symbolisant l'agriculture.

FONTAINE DE LA PLACE (Copier)

FONTAINE ET FLEURS (Copier)

La piscine 

Voici une piscine peu commune de part son origine et histoire aux nombreux rebondissements. Elle fut construite en 1936 par la municipalité Raynaud. Elle mesure 25 m de long et 12 m de large.

À l'époque, le Maire fit appel aux bonnes volontés locales, mains d'oeuvre, chômeurs, volontaires pour le terrassement. Les propriétaires, eux fournirent les moyens de transports et la terre. L'État a également participé financièrement, le projet s'inscrivant dans la politique de developpement sportifs de l'époque, par le ministère Léo Lagrange.

Elle fut inaugurée en juin 1937, et reçu surtout des compétitions de water polo et de natation. Après la guerre, pour cause de sécheresse, celles-ci furent abandonnées. La piscine perdura en tant que piscine d'agrément. En 1960, elle attirait surtout la jeunesse, qui faisaient des kilomètres à travers vignes pour venir s'y rafraîchir (ni traitée, ni chauffée et à environ 18°). En 1980, elle fut classée en bassin d'arrosage pour les jardins, on pouvait encore s'y baigner mais sous sa propre responsabilité. C'est alors que les jeunes Fontcouvertois et Fontcouvertoises prirent en mains l'entretien du bassin et le nettoyaient eux mêmes.

En 1980, la municipalité entreprit de réhabiliter les lieux, de grands travaux de terrassement furent entrepris, des heures d'ouvertures mises en place, sous surveillance d'un maître nageur en juillet et en août. En 1984, quelques derniers travaux d'aménagement ont été effectués et l'accès à la piscine devint payant.

Puis, les nouvelles règles de sécurité ont eu raison de la piscine, car en 1999, un arrêté préfectoral, la fit fermer définitivement.

L'amour du lieu et la volonté humaine s'inscrivent tout au long de l' histoire de la piscine. C'est encore aujourd'hui un site magique où sont organisées des festivités locales, et beaucoup rêvent de la voir renaître un jour....

Les moulins

LE MOULIN (Copier)

 

Sources : Sénié G, Fontcouverte et Sunifred. / JM La piscine champêtre de Fontcouverte est toujours fréquentée, article 21 juillet 1962, LC La piscine prenait l'eau de tous côtés article 22/03/84 - Mémoire de Guylaine Jacobé - / Vilatge al pais.



Mentions légales | FONTCOUVERTE © 2018 | Conception JVS-Mairistem avec WeeCity